Qu’est-ce que l’infonuagique et comment ça marche ?

Le cloud computing est un terme en tendance de nos jours. Mais qu’est-ce que cela signifie vraiment et comment ça marche ? Le terme lui-même n’est pas nouveau, l’infonuagique représente une variété de services qui constitue les serveurs pour l’hébergement, les bases de données, la mise en réseau, les logiciels, l’analyse et l’intelligence. Cela signifie utiliser des serveurs distants pour héberger et accéder aux données au lieu de s’appuyer sur des disques durs locaux ou des centres de données privés. La prestation de tels services offre une innovation plus rapide, des ressources flexibles et des économies d’échelle.

Au fur et à mesure du flux, vous ne payez généralement que pour les services d’infonuagique que vous utilisez, ce qui vous aide à réduire les coûts d’exploitation. De cette façon, vous gérez votre infrastructure plus efficacement et évoluez à mesure que les besoins de votre entreprise évoluent.

Avant l’infonuagique ?

Vous vous demandez peut-être comment cela fonctionnait avant que l’infonuagique n’existe ? La réponse est que les organisations devaient acheter et entretenir leurs propres serveurs pour répondre à leurs besoins commerciaux. Cela s’est traduit par l’achat de suffisamment d’espace de serveur pour réduire le risque de temps d’arrêt et de pannes, et pour faire face au volume de trafic maximal. Les fournisseurs de services d’infonuagique d’aujourd’hui permettent aux entreprises de réduire le besoin de serveurs à l’interne, de personnel de maintenance et d’autres ressources informatiques qui peut s’avérer coûteuses.

Comment fonctionne l’informatique en nuage ?

Suite à cette courte introduction à l’infonuagique, il est nécessaire de mentionner que tous les clouds ne sont pas identiques et qu’aucun type de d’infonuagique ne convient à toutes les entreprises.

​​Les entreprises les plus importantes hébergeant l’infonuagique sont des acteurs majeurs comme Amazon (Amazon Web Services), Microsoft (Azure), Apple (iCloud) et Google (Google Drive), mais il existe également d’autres acteurs – grands et petits. Ces sociétés d’hébergement peuvent vendre les droits d’utilisation de leurs clouds et stocker des données sur leurs réseaux, tout en offrant à l’utilisateur final un écosystème capable de communiquer entre les appareils et les programmes.

Il existe généralement 3 manières différentes de déployer des services cloud : sur un cloud public, un cloud privé ou un cloud hybride

– Le cloud privé fournit un environnement cloud propriétaire dédié à une seule entité commerciale, avec des composants physiques stockés à l’interne ou dans le centre de données d’un fournisseur. Le cloud privé n’étant accessible qu’à une seule entreprise, ce modèle offre un haut niveau de contrôle.

– Le cloud public utilise l’internet pour stocker et gérer l’accès aux données et aux applications. Il est entièrement virtualisé, offrant un environnement où les ressources partagées sont exploitées selon les besoins.

– L’infonuagique hybride est une combinaison des modèles public et privé. Les deux types de cloud sont liés par l’internet et peuvent partager des ressources en cas de besoin (par exemple, si le cloud privé atteint sa capacité de stockage ou est corrompu, le cloud public peut intervenir et sauver la situation).

Share This Article :

Related Posts

Leave A Reply